Fêtes > Les animations réalisées > Animations en 2019 > Défendons la nature aux Pradettes
Pas de brève à afficher pour le moment.
Contactez nous en cliquant ici.
 
 

Défendons la nature aux Pradettes


A la dernière réunion du Bureau de Commission de Quartier, la mairie a présenté au Collectif des Pradettes son projet d’aménagement des terrains de Bordeblanche qui lui appartiennent.

Elle a réitéré sa détermination de vouloir construire 300 logements supplémentaires sur le terrain situé entre La-Dépêche et le Chemin de Bordeblanche (dont 70 pour la résidence intergénérationnelle), malgré les multiples contre-propositions du Collectif.

Elle veut aussi remplacer par un parking l’espace vert jouxtant l’école Germaine-Tillion, dédié aux jeux de plein-air de celle-ci, en vue de pouvoir aussi construire les 70 logements qu’elle avait prévus sur la parcelle où se trouvait l’école provisoire en préfabriqués.

Ces futurs logements viendraient s’ajouter aux 803 logements supplémentaires prévus sur 5 ans depuis 2016 sur le quartier. Cela ferait donc 1173 logements supplémentaires en 5 ans dont 482 logements (Vinci, Icade et Patrimoine) déjà livrés en périphérie immédiate.

La construction de ces logements supplémentaires mettra en péril l’équilibre social et écologique du quartier tout en supprimant la dernière zone de respiration dans ce secteur très fortement urbanisé. La densité de ce secteur est déjà supérieure à celle autorisée par le Plan Local d’Urbanisme (PLU).

Trop c’est trop, le Collectif et les habitants du quartier sont désormais opposés à de nouvelles constructions sur ces terrains publics car nous avons besoin de garder cette zone verte pour contrebalancer l’urbanisation existante trop dense qui a dégradé notre qualité de vie.

Pour cette raison et comme alternative à la future densification outrancière prévue par la Mairie à cet endroit, le Conseil d’Administration du Collectif a décidé en mai 2019 d’engager une démarche de promotion d’un projet agro-urbain sur les 2 hectares de ce terrain Ouest de Bordeblanche.

Pour exprimer ses missions ce projet a été dénommé NATURES (Nouvelles Agricultures en Terres Urbaines pour le Rassemblement et les Émancipations Solidaires). Ce projet agro-urbain permet, entre autres, de lutter contre le réchauffement climatique et d’améliorer la biodiversité, tout en faisant écho aux déclarations du M. le Maire de Toulouse qui a réaffirmé son intention de faire de Toulouse une ville exemplaire sur le plan écologique, notamment en ramenant la nature en ville.

M. le Maire veut corriger la mauvaise place de notre ville au palmarès de l’Observatoire des villes vertes. Au niveau national, le palmarès 2017 de l’Observatoire des villes vertes classe Toulouse (quatrième ville de l’hexagone) à la treizième place. Toulouse dispose de 28 m2 d’espaces verts par habitant (Strasbourg est à 116 m2 par habitant, Poitiers à 482 m2 par habitant).

De plus ce projet agro-urbain permettra d’éviter aux futures municipalités de dé-bétonner (cf la démolition du bâtiment "Les Castalides") et de dé-bitumer en référence aux propos tenus récemment par le M. le Maire qui estime que c’est compliqué de dé-bitumer pour solutionner les îlots de chaleur.

Pour que ce projet agro-urbain puisse se concrétiser, une forte mobilisation des habitants des quartiers des Pradettes et de Lardenne est nécessaire.

Une première action visible est donc prévue le samedi 12/10/2019 à 10h sur la Place des Pradettes, le jour de l’inauguration de la nouvelle Place des Pradettes et du nouveau Chemin de Bordeblanche.